Activités

5 raisons de pratiquer le saut en élastique durant ses vacances !

Ça y est, c’est les vacances ! Et déjà, vous vous demandez quelle activité pratiquer pour vous éclater. Le saut en l’élastique est peut-être ce qu’il vous faut. En effet, cette activité extrême est de plus en plus adulée de nos jours. Cela pour maintes raisons. Accrochez-vous, nous vous en donnons 5 bonnes dans cet article.

Les différents types de saut à l’élastique

Encore appelé jumping, benjee, benji, bungee, ou bungie, le saut à l’élastique est une activité récréative, voire sportive, qui consiste à faire un saut dans le vide avec une corde élastique attachée soit aux chevilles soit au torse pour ralentir et enfin stopper la chute. L’objectif des sauteurs est en premier lieu, de tester leur courage et sentir l’impesanteur ; en second lieu c’est de faire ressortir les sensations du vertige liées à l’altitude. Ils existent six (6) principaux types de sauts à l’élastique :

  • Le Swan Dive : il s’agit d’un saut consistant à sauter la tête la première comme un plongeon
  • L’Elevator : il consiste à sauter les pieds d’abord, la corde nouée au torse
  • Le Blind Ford : c’est un saut réalisé les yeux bandés
  • Le BMX : le saut s’opère ici avec un vélo
  • Le Back Dive : le sauteur se projette par l’arrière
  • Le Titanic ou Pendumum : afin d’accentuer encore plus l’effet-surprise, l’animateur immobilise le sauteur au-dessus du vide par l’avant ou l’arrière avant de le relâcher subitement

Il y a aussi d’autres types de sauts à savoir le Tandem, le Forwad Flip, le Water Touch… mais ils ne sont pas souvent pratiqués. Si c’est maintenant que vous vous apprêtez à découvrir le saut à l’élastique, alors vous savez tout désormais sur l’essentiel à savoir pour commencer. À présent, découvrons les raisons pour lesquelles vous devriez faire du saut à l’élastique pendant vos vacances.

La montée de l’adrénaline

La première chose qui caractérise le saut à l’élastique, c’est la sensation forte, la montée d’adrénaline. C’est ce que recherchent les gens en faisant du saut à l’élastique. L’adrénaline est une hormone sécrétée par les glandes surrénales (glandes situées au-dessus des reins) et qui est déversée dans le sang fondamentalement en circonstances d’extrêmes émotions. Voilà pourquoi elle est surnommée « l’hormone des sensations fortes ». C’est le premier motif pour lequel faire de la corde à sauter pendant ces vacances vous sera bénéfique.     

C’est une activité extrême qui nécessite un certain courage. Pour ceux qui en ont marre des vacances ternes, c’est un bon mobile pour s’y mettre. C’est une pratique qui procure du plaisir et permet de tester ses capacités psychologiques vis-à-vis du néant. Si vous avez l’occasion d’en faire pendant ces vacances, n’hésitez pas.

Affronter ses peurs

Pour beaucoup, le vide est synonyme de vertige, de perte d’équilibre, bref de malaises intenses : c’est l’acrophobie. Il s’agit d’une peur non raisonnée de l’altitude accompagnée de vertiges. Il est possible de soigner ce problème en pratiquant du saut à l’élastique. Si vous êtes acrophobe, foncez. Prenez votre courage à deux mains, mettez vos vacances à profit pour en finir avec ce mal en affrontant votre phobie de la hauteur. Les individus souffrant d’acrophobie ont tendance à éviter de se retrouver dans une situation capable de provoquer leur peur du vide ; ce qui est tout à fait normal. Il a été scientifiquement prouvé que cette habitude apporte certes un soulagement rapide et temporaire, mais elle accentuerait tout aussi bien la crainte : donc, ne règle aucunement le problème. C’est l’affrontement de ce dernier qui est le remède à l’acrophobie. Pratiquer le saut à l’élastique est donc la thérapie parfaite pour cela. Une fois que vous aurez essayé, vous allez briser le plafond de verre et vous aurez certainement envie de recommencer ; il n’y a aucun doute à propos. L’intérêt de cette activité, c’est d’abord une énorme concentration puis la lutte contre la peur. Et ça en vaut le coup.   

Attention : Si vous souffrez de maladies cardiaques quelconques ou d’hypertension, il serait préférable de ne pas vous mettre à la pratique du saut à l’élastique. C’est une activité qui élève le stress, augmente le rythme cardiaque et fait pousser l’adrénaline, ce qui n’est certainement pas bien pour votre santé.

Une expérience inoubliable

Les vacances sont certes une période de repos, mais c’est aussi une période de détente pour faire des choses qu’on n’a jamais faites. Profitez donc de vos vacances pour faire du saut en élastique. Beaucoup de ceux qui en ont fait l’expérience une première fois ont avoué avoir passé l’un des meilleurs moments de leur vie. C’est l’occasion aussi de rencontrer des professionnels de cette activité, de faire (pourquoi pas) de nouvelles connaissances. Les conditions et le cadre techniques des structures en la matière sont excellents.

De plus, les endroits prévus pour pratiquer le saut en élastique sont extrêmement magnifiques. L’occasion pour vous de faire la connaissance de magnifiques paysages ; une autre belle facette de cette activité. En France par exemple, les lieux les plus fréquentés pour cette activité sont entre autres : le Pont de l’Artuby (dans les Alpes de Hautes Provence), le viaduc de la Souleuvre (en Normandie), le pont du Ponsonnas (en Isère), le pont Napoléon de Luz Saint-Sauveur (dans les Pyrénées)… autant de magnifiques lieux liés au saut en élastique à découvrir absolument.

Une activité à faire entre amis ou en famille

Pour ceux qui n’aiment pas les vacances en solo ou qui veulent en profiter avec leur famille, le saut en élastique est aussi idéal. Il est même conseillé à ceux qui veulent effectuer un saut pour la première fois de se faire accompagner. Cette activité est absolument à partager entre amis ou entre proches ; cela donne encore plus de fortes sensations. Il est même prouvé que pratiquer des exercices reforce les liens amicaux et familiaux, garantit une bonne humeur. Pourquoi vous en empêcher alors ? Vous n’avez absolument aucune raison !

Une activité sans limites d’âge

Tout le monde peut faire du saut en élastique : les mineurs, les majeurs, un peu moins les personnes âgées (suivant l’âge et la forme physique). Pour les personnes âgées de moins de 18 ans, il faut généralement une autorisation parentale. En fonction de la structure ou du centre, il peut être demandé un certificat médical pour les personnes âgées.

Autres raisons de pratiquer du saut en élastique pendant ses vacances

Au-delà du plaisir, il est parfois question de performances pour les habitués. Pratiquer du saut en élastique sur des sites de plus en plus haut permet de se dépasser. Si vous l’avez fait une fois, pourquoi ne pas le refaire pendant vos prochaines vacances sur un autre site pour améliorer vos précédentes performances ?

Par ailleurs, le saut à l’élastique n’est pas aussi coûteux que ce que l’on penserait. En effet, il faut débourser entre 50 à 60 € pour pouvoir sauter si l’on est seul. Certains centres feraient même des réductions pour les étudiants. Un plaisir et une expérience inoubliable pour un prix bas donc. Notez aussi que certaines structures de grandes renommées peuvent facturer jusqu’à 100 à 140 € pour un saut solo et environ 200 € pour un tandem. Cela dépend de votre budget.

Les structures et centres spécialisés dans le domaine remplissent généralement les normes internationales en vigueur. Certes, le risque zéro n’existe pas, mais rassurez-vous que les accidents sur les sites sont très très rares, quoique souvent trop médiatisés. Faites donc le grand saut sans rien craindre et vous vivrez une sensation inoubliable.

Si vous aimez voyager, alors faites du saut à l’élastique un motif de voyage pour vos vacances. En plus de tous les sites français suscités, ils existent de nombreux sites dans le monde qui sont à couper le souffle. On a par exemple le Nevis Highwire Bungee en Nouvelle-Zélande, le barrage de Contra en Suisse, Bloukrans en Afrique du Sud, le Royal Gorge Suspension aux États-Unis. Vous avez donc une multitude de choix.

Que retenir ?

En tout, vous aurez compris donc que le saut en élastique est un sport ou une activité extrêmes qui mérite d’être pratiqué. Pendant vos vacances, ce sera peut-être la chose qui changera votre manière de considérer la hauteur. En plus des sensations fortes que le saut vous procurera, il vous servira aussi de thérapie si vous êtes acrophobe. N’oubliez pas de partager ce moment en groupe et de respecter surtout les dispositions prévues par les centres spécialisés pour plus de sécurité.

Prêt (e) pour cette aventure passionnante ? Faites-le-nous savoir dans les commentaires ! 😉

Montre plus

Didier

J'habite à Argeles Gazost mais je suis aussi guide lors des périodes estivales. Je connais donc la région à la perfection !

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close